2020
Education à soi et au monde tout au long de la vie

Psychologie et transformation positive

Stratégies et actions concrètes pour améliorer bien-être,
confiance en soi, qualité de vie et performances individuelles et collectives. 

Odoo • Image et Texte

La psychologie et transformation positive,
pour quoi faire?

Pour...
- favoriser une évolution personnelle et collective de type « survie » vers un fonctionnement de type « épanouissement »

- ressentir le travail comme un appel et non principalement comme un moyen de gagner de l'argent
- identifier et créer des conditions de travail optimales et une coopération harmonieuse entre collaborateurs afin de permettre une meilleure qualité de vie au travail et des résultats supérieurs pour tous : employeur, employés, clients, entreprises et la société dans son ensemble. 
- développer les compétences de bien-être, de confiance en soi, de résilience et de fonctionnement optimal de chacun pour une meilleure dynamique de groupe

La psychologie et la transformation positive, qu'est-ce que c'est?

Les modèles actuels d’organisations ne sont plus adaptés aux réalités du 21ème siècle, si l’on en croit le nombre grandissant des dépressions, les taux  grandissant d’absentéisme, d'épuisement professionnel et des burn-out ou l’accroissement constant du présentéisme. Allagi s'intéresse au développement de « l’entreprise consciente et écologique », performante socialement et économiquement. Cet intérêt va bien au-delà de la réduction du stress ou de la Responsabilité Sociale de l’Entreprise. 
Nous souhaitons révéler le bien-être potentiel des organisations afin de permettre un changement durable et épanouissant.
Nous avons assisté ces dernières années au développement de recherches dans les domaines de la psychologie positive, de l’économie du bien-être, de la qualité de vie, des neurosciences, de la recherche sur l’organisation positive et du comportement organisationnel positif.
Désormais, nous pouvons mesurer, de façon fiable, le bonheur et les autres aspects de l’épanouissement et en identifier les causes et conséquences. Des études ont montré que les personnes heureuses ont du succès dans plusieurs domaines de leur vie, notamment leur mariage, leurs relations, leur santé, leur longévité, leurs revenus et performances au travail. Elles sont plus créatives et ont une capacité multitâche ; elles supportent les tâches ennuyeuses, sont plus fiables, serviables et sociables. Ces personnes, capables d’identifier, développer et utiliser leurs forces sont plus susceptibles de devenir très performantes ; ayant des personnalités fortes ou une autodiscipline très développée, elles ont beaucoup plus de chances de réussir scolairement que des personnes ayant un QI élevé. 
Au niveau mondial, le PIB et d’autres indicateurs de développement financier sont de plus en plus accompagnés d’indicateurs non-financiers de bien-être et de qualité de vie, tels que GNH (Gross National Happiness/Bonheur National Brut). Ainsi, la résolution 65/309 des Nations-Unies reconnait le bonheur comme un but humain fondamental ainsi qu’un objectif de développement holistique.

Source: Positran

Odoo • Texte et Image